0479 88 54 60 info@iris-d.be

Initiative pour la Recherche, l’Innovation Sociale et la Démocratie

Initiative

Prendre le temps d’interroger ce qui construit et transforme notre société ainsi que ceux, acteurs ou cibles, qui sont pris dans ces manières de vivre, créer, travailler.
Et ne pas réfléchir tout seul mais aller à la rencontre des acteurs de terrain pour les laisser parler et les entendre, pour répondre à leurs interpellations ou encore pour susciter ou leur permettre d’expliciter les questionnements qui traversent leurs pratiques.

Recherche

Se frotter à la rigueur des sciences sociales et humaines pour élaborer les questionnements et produire des cadres conceptuels et analytiques qui nous permettront le décryptage, fut-il partiel, de ce qui participe de notre société.
Mais accueillir aussi les postures de recherche directement orientées vers l’action et son adéquation aux réalités de terrain.
Réfléchir sur et construire avec. Ne craindre ni les concepts et le raisonnement abstrait, ni la confrontation et la plongée dans le concret des terrains, pour déchiffrer la complexité des réalités auxquelles nous sommes tous, chercheurs, acteurs, confrontés.

Innovation sociale

Parce qu’oser toujours vaut la peine.
Et que l’imagination et le rêve peuvent prendre forme et créer nouveautés.
Nos recherches et collaborations diverses avec les acteurs de terrain sont aussi pensées pour nous amener à voir et réfléchir autrement, à mobiliser le pouvoir d’agir qui sommeille en toute collectivité et pour, peut-être, participer aux premières marches d’un demain autrement.

Démocratie

Pour ne pas la prendre pour une évidence, pour mieux la défendre, pour comprendre ses formes et ses manques contemporains, il nous faut continuer à questionner la démocratie, chez nous.
Notre société bouge, évolue, est marquée par une série de transformations socio-économiques et socio-culturelles qui, souvent implicitement, ont un impact sur l’exercice démocratique.
Il est ainsi fondamental de questionner la manière dont les acteurs politiques et les citoyens s’y rapportent et de réfléchir aux habits XXIè siècle dont la revêtir.

Pourquoi une asbl d’éducation permanente ici et maintenant ?

Parce que le but même de l’éducation permanente est de transmettre des outils à tous, citoyens en devenir, citoyens en action. Tant pour décrypter, comprendre (et se comprendre dans) la société que chacun habite que pour y prendre action, y poser ou y crier ses choix.

En ces temps où l’invocation de l’individualisme et l’injonction à l’autonomie deviennent des automatismes du discours et des justifications politiques, il nous paraît essentiel de proposer au plus grand nombre nos grilles de lecture des mondes que nous parcourons ; l’urbain (bruxellois), le social, le multiculturel, les chemins de la communication et du multimédia … afin de participer à l’enrichissement du débat public et permettre à chacun de construire sa posture, autant que possible, critique et éclairée.

Parfois cris du cœur, affectives et subjectives; parfois ancrées dans les pratiques de terrain en proposant une  lecture politique ou marquée par les sciences sociales; parfois détour conceptuel permettant de souligner toute la complexité d’une thématique contemporaine; parfois encore simple compte-rendu ou critique d’un livre, d’un documentaire, d’une exposition … qui nous a touchés dans sa capacité à questionner, rendre compte, militer; toutes ces grilles de lecture ont ainsi pour seul but d’ouvrir à la réflexion, à la discussion et à l’engagement dans ce monde en mouvement, du plus petit et solitaire, au plus large et collectif.

Iris-D : les membres effectifs

Danièle Peto

Présidente

En spectatrice de l’imagination littéraire comme par l’élaboration de l’imagination sociologique, Danièle Peto aime à saisir les complexités qui fondent notre société dans ses formes contemporaines. Particulièrement fascinée par la transformation des constructions et vécus de l’intimité, elle en traque les modifications à l’oeuvre dans cette drôle de modernité qu’est la modernité contemporaine. Reste alors à tisser entre les émotions, les ressentis, les interprétations, reçues de vive voix ou attrapées en témoin anonyme voire invisible, et la rigueur de la compréhension sociologique.

Delphine Bauloye

Vice-présidente

Psychologue de formation, Delphine Bauloye porte un intérêt particulier pour le travail préventif auprès des enfants et des adolescents. En 1999, elle crée, avec le soutien de la Fondation Belge de la Vocation, les premiers espaces d’échanges en Belgique pour accompagner enfants et adolescents en deuil. Après une quinzaine d’années en tant qu’animatrice EVRAS au centre de planning familial d’Evere, elle souhaite prendre du recul face à sa pratique et encouragée par Danièle Peto, elle s’initie au travail de recherche, tout en continuant à consacrer une partie de son temps à mobiliser les ressources des jeunes dans le cadre de son travail thérapeutique.

Pierre Rummens

Trésorier

Économiste profondément attaché à l’éducation permanente et au travail social, Pierre Rummens s’interroge tout particulièrement sur le développement de l’économie sociale et solidaire. Il enseigne par ailleurs l’économie de la culture et des médias.

Jean Louis Linchamps

Administrateur

Par la grâce de l’article 107 quater la Région bruxelloise est créée en 1989, et Jean Louis Linchamps y arrive concomitamment. Il a fait de Bruxelles son lieu de vie, de travail et de contemplation. Il travaille pendant plus de vingt ans aux côtés des sans-abri, en créant et coordonnant avec L’article 23, un lieu d’accueil collectif, puis en rejoignant l’équipe régionale de La Strada, pour l’animation de l’Espace de parole. Maitre de formation pratique en travail social depuis une quinzaine d’années, il définit sa Constitution comme de l’espace et du temps, des gens, des mots et des choses.

Alain Dubois

Administrateur

Sociologue, président du CERE -Centre d’expertise et de ressources pour l’enfance- et directeur de l’ISFSC – Institut Supérieur de Formation Sociale et de Communication- Alain Dubois s’attache à l’évaluation de l’action publique, des actions collectives et l’analyse critique des politiques publiques et de la décision politique.

Iris-D : les membres adhérents

Frédéric Beaupère