Pourquoi ?

Parce que le but même de l’éducation permanente est de transmettre des outils à tous, citoyens en devenir, citoyens en action. Tant pour décrypter, comprendre (et se comprendre dans) la société que chacun habite que pour y prendre action, y poser ou y crier ses choix.

En ces temps où l’invocation de l’individualisme et l’injonction à l’autonomie deviennent des automatismes du discours et des justifications politiques, il nous paraît essentiel de proposer au plus grand nombre nos grilles de lecture des mondes que nous parcourons ; l’urbain (bruxellois), le social, le multiculturel, les chemins de la communication et du multimédia … afin de participer à l’enrichissement du débat public et permettre à chacun de construire sa posture, autant que possible, critique et éclairée.

À chaud

Réactions (épidermiques ou passionnées) à l’actualité, aux initiatives ou au manque d’initiatives, aux politiques (sociales) ou au manque de politiques (sociales). Réactions à chaud !

À froid

Les analyses contextualisent, mettent en perspective et prennent le temps de poser pour appréhender, interpeller, décortiquer. Analyses à froid!

Avec le temps

Les études questionnent, interrogent, creusent, plient et déplient. Elles prennent l’espace et le temps nécessaires pour le faire.